Le contexte historique

Cette recherche couvre les premières années du Régime anglais, qui s’étend de 1760 à 1780. Celui-ci précède l’établissement au Canada de milliers de soldats des troupes allemandes et britanniques qui viennent combattre les Américains lors de la guerre d’Indépendance. En examinant uniquement les vingt premières années du Régime anglais, on écarte d’emblée les unions mixtes entre les enfants des premiers pionniers anglophones et ceux des germanophones avec des Canadiens ou des Canadiennes qui se sont considérablement accrues après 1780.

 

Les corpus

Les informations nominatives seront tirées de la base de données personnelle de Marcel Fournier qui comprend plus de 14 500 pionniers et pionnières établis au Québec entre 1617 et 1825. Pour cette étude, une extraction a été faite des mariages mixtes de 329 individus soit 318 hommes et seulement 11 femmes. Entre 1760 et 1780, les prêtres catholiques ont célébré 106 mariages mixtes entre individus anglophones et des Canadiens et Canadiennes, tandis que les pasteurs protestants ont célébré 223 mariages entre des hommes originaires des pays anglophones et des Canadiennes. En plus de la base de données, de nombreuses sources complémentaires dont le livre Les Européens au Canada des origines à 1765 (Hors France)1 , seront consultées par les auteurs pour la rédaction de la partie historique et de la partie biographique.

 

L’échéancier

La recherche entreprise en janvier 2019 sera complétée à l’automne 2019 pour la partie biographique et la réalisation des données statistiques. La rédaction de la partie historique est prévue de l’automne 2019 au printemps 2020. Les index seront complétés au cours de la même période. Le manuscrit définitif pourrait être remis à un éditeur en juin 2020.

 

Marcel Fournier, AIG
Directeur du projet
Février 2019

 


1 Fournier, Marcel, Les Européens au Canada des origines à 1765 (Hors France), Montréal, Éditions du Fleuve, 1989, 352 pages.